Livraison gratuite au Canada/US avec achat de 50.00$ et plus | Livraison gratuite à Montréal code promo: FSmontreal

Est-ce qu’un étranger peut porter un kimono? Est-ce de l’appropriation culturelle?

Récemment, la conversation autour de l’appropriation culture dans la mode a été inévitable. Est-ce qu’un étranger pourrait porter un kimono? Est-ce de l’appropriation culturelle? Bonne question, mais parlons avant tout de cela : est-ce que les japonais eux, portent encore des kimonos? 


Pendant des années, l’industrie du kimono a été en déclin. Les kimonos sont extrêmement coûteux, et le simple fait de les porter est un processus difficile qui peut demander l’aide d’un expert. La plupart des personnes japonaises préfèrent maintenant la mode ‘occidentale’ pour leur tenue de tous les jours, réservant les kimonos pour des occasions spéciales, comme des mariages ou bien des cérémonies d’importants anniversaires. 

Cependant, le kimono, qui était une partie quotidienne importante de la vie japonaise pendant plus de 1700 ans, n’était pas fait pour disparaitre comme cela ! Grâce à un intérêt planétaire pour la mode asiatique, les kimonos ont connu une sorte de renaissance au Japon. Les collectionneurs et les fans de kimono ont, eux aussi, augmenté dans le monde entier. Ces dernières années, même les écoles de création de kimono se sont vues gagner en étudiants étrangers. En effet, ils ne sont pas seulement intéressés par les cours réguliers d’habillage de kimono, mais aussi par le fait de devenir des stylistes de kimonos et des professeurs certifiés. 

À l’heure actuelle, l’industrie du kimono est en train de vivre un énorme changement, et les porteurs de kimono rejettent majoritairement les voies d’achat de kimono traditionnelles. Il est vrai que les magasins traditionnels de kimono vivent des temps difficiles, mais des nouveaux types d’entreprises sont aussi en train de se former.

   Audrey Hepburn



Est-ce qu’un étranger peut porter un kimono? Est-ce de l’appropriation culturelle?

Les personnes japonaises ressentent généralement du bonheur et de la fierté de voir des touristes prendre un intérêt passionné dans la culture japonaise et son héritage, surtout car la plupart des jeunes femmes japonaises ont peu l’envie de continuer dans l’industrie du kimono. Ainsi, en partageant l’art du kimono avec des étrangers, la tradition peut continuer tout en prenant une nouvelle et moderne forme. 

Ce sont ces modèles d’appropriation et de respect qui distinguent typiquement l’appréciation de l’appropriation culturelle. Dans le cas du Japon, beaucoup de ses locaux sont même ouverts à la modification et à l’hybridation du kimono traditionnel avec des attributs vestimentaires d’autres cultures. Le peuple japonais est enthousiaste à l’idée de partager le kimono avec le monde, tant qu’il est porté avec respect, car cela ne peut que dire que la tradition du kimono pourra survivre plus facilement et évoluer.

 

Kimono : Porter 1700 ans d’histoire et de culture

Il est important de comprendre l’histoire de la tradition, ET l’histoire de l’échange culturel pour savoir comment la culture est partagée et incorporée, avec le potential conflit de pouvoir qu’il peut advenir. Nous devrions être méfiants de l’appropriation culturelle irrespectueuse, mais avant de présupposer que c’est le cas, nous devons considérer une plus grande image. En effet, la transmission culturelle peut être une belle chose, qui rapprochent des cultures du monde entier et qui les éduquent sur la tradition et la culture des uns des autres.

 

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Français
Français